/
Actions Humanitaires à Maluku en Avril 2024

Actions Humanitaires à Maluku en Avril 2024

L’ASBL Le Bouclier, une ONG œuvrant pour les urgences humanitaires en RD-Congo et axée principalement sur l’assistance aux personnes vulnérables et victimes de plusieurs formes des dégâts naturels, conflits armés ou guerre civile, a volé au secours des sinistrés des conflits ethniques «Teke-Yaka» à Kwamouth dans la province de Maï-Ndombe. Au cours d’une cérémonie organisée le samedi 20 avril au complexe scolaire Nzamu, dans la commune de Maluku à Kinshasa, cette ONG présidée par Jean David Engazi, a offert un soutien important doublé d’une aide humanitaire à ces sinistrés. 

Cette assistance entre dans le cadre des missions de cette ONG, notamment dans son volet appui à travers diverses interventions en vue d’atteindre le progrès humain durable. Samedi, cette cérémonie a connu 4 temps forts dont le point culminant a été la remise des dons et des denrées alimentaires aux sinistrés. Le paquet était composé de sacs de maïs, sacs de farine de blé, sacs de riz, bassins, vêtements, matelas, bidons d’huiles, haricots, sel, sucre et autres produits de première nécessité. Au total, 34 familles ont bénéficié de l’assistance de l’ONG Le Bouclier. 

Dans son mot de circonstance, Jean David Engazi a prodigué des conseils aux sinistrés, les exhortant à promouvoir la culture de paix pour se supporter mutuellement. 

«Sans la paix, il n y’a pas de développement», a-t-il insisté. Dans un deuxième temps, le président de l’ONG Le Bouclier a reconnu l’ampleur des défis à relever, prenant en compte, entre autres les conditions difficiles auxquelles vivent ces sinistrés. Si l’assistance apportée est un pas, beaucoup reste encore à faire. «Je suis venu soulager vos souffrances malgré les multiples défis et je vous promets de revenir encore», a-t-il promis.

Emu, le chef du quartier Nzamu, représentant du bourgmestre empêché, n’a pas tari d’éloges envers le bienfaiteur qui est venu après un travail en amont d’une équipe d’experts pour faire un état des lieux et s’imprégner des problèmes auxquels ces sinistrés étaient confrontés sur place. Cette équipe a également identifié les familles en détresse. De quoi faire la joie du chef du quartier Nzamu qui a remercié le président de l’ONG Le Bouclier pour «avoir pensé à ces sinistrés». 

En plus de l’assistance, ces sinistrés vont bénéficier d’une formation de trois jours sur divers thématiques dont l’entrepreneuriat avec objectif de les rendre autonomes à travers des activités génératrices des revenus -AGR. Au nom de tous les bénéficiaires, Tams Niengo a demandé, séance tenante, au gouvernement RD-congolais de «faciliter le retour des sinistrés dans leurs milieux respectifs». Ceci, après signature, il y a quelques jours, d’un pacte de paix entre les parties en conflit, en présence du Président de la République. 

L’autre temps marquant de la journée a été la prise en charge médicale par des médecins sous la conduite du Docteur Jerry Ngalasi de la Clinique La louange. Ces équipes mobiles ont procédé à divers examens. Les femmes et jeunes filles enceintes ont bénéficié des échographies et prélèvements sanguins avec des résultats sur place. L’ONG Le Bouclier a promis de prendre en charge toutes les prescriptions médicales établies en vue d’accompagner toutes ces femmes victimes des diverses d’infections. Une manière pour l’ONG de lutter contre la mortalité maternelle et infantile. 

Des consultations pédiatriques ont également été offertes à ces sinistrés. Des maladies graves et autres pathologies dues à leur mode de vie et à l’environnement mais aussi à des conditions socio-sanitaires mal propres ont été diagnostiquées sur la plupart des enfants. A cela s’ajoute le problème de malnutrition. Des cas de maladies pédiatriques nécessitant des interventions chirurgicales ont également été signalés. Le cas d’une fillette de moins 5 ans qui souffre d’une infection qui cause le gonflement de sa joue au point de compliquer son alimentation. Dès ce lundi, elle sera transférée d’urgence à l’hôpital pour une intervention chirurgicale sur fonds de l’ONG Le Bouclier.

Pour clore la cérémonie, l’équipe de Jean David Engazi a visité le chantier de construction d’un forage. Tout est prêt pour le lancement des travaux dès ce lundi en vue de permettre à toutes ces familles vulnérables d’avoir accès à l’eau potable. Créée en 2015, l’ONG Le Bouclier œuvre dans les différents domaines notamment dans les urgences humanitaires dans l’Est de la RD-Congo mais aussi dans d’autres provinces du pays. Elle lutte également contre la pauvreté en intervenant dans l’encadrement des jeunes par des formations et assistance aux personnes vulnérables ou victimes des conflits armés ou civiles.

Cathy WAKOMBE